Le sport et l'hypnose.

 

Le sport comme toute activité compétitive n'a de place que pour les gagnants. Et pour être le meilleur il faut le sortir de l'intérieur de soi, profondément.

Pour comprendre l'avantage que l'hypnose peut apporter à la performance sportive il faut comparer la motivation entre deux individus qui ont les mêmes potentiels anatomiques mais qui en revanche ont des performances très différentes....


Quel est la différence entre ce sportif de haut niveau et cet amateur ?
Sur quels critères les entraîneurs font-ils leur sélection ?

Entre deux individus qui ont les mêmes performances, un entraîneur choisira celui qui en veut, qui a la motivation et les tripes...


Mon expérience m'a montré que la motivation n'a en fait rien à voir avec la volonté

la motivation se base sur une certaine libération de l'esprit et des blocages de la personnalité. Souvent freiné par une confiance en soi bridée par des événements émotionnels ou traumatiques enterrés profondément dans l'inconscient et le subconscient.


L'image que l'athlète a de sa performance est un facteur décisif pour son subconscient, qui détermine le résultat dans l'action.
Gagner une seconde est un calvaire à franchir pour certains sportifs, car les barrières du subconscient sont incontrôlables par le travail conscient.


L'hypnose peut débrider cette confiance en soi et donner le feu vert pour améliorer la performance. Pour ce faire il y a des niveaux différents qui peuvent être progressivement atteints, dans le temps, avec un travail de collaboration entre l'entraîneur et le sportif.

L'hypnotiseur n'a pas besoin d'avoir une connaissance spécifique du sport.
Dans un premier temps, il doit d'abord établir un rapport de confiance avec l'athlète pour progressivement avoir les déblocages requis afin de pouvoir faire un vrai travail de profondeur.


En effet, la différence entre une performance moyenne et une performance exceptionnelle, vient de la libération de l'esprit de l'athlète et de sa concentration sur l'action quand elle se produit.

Dès que le sportif commence à utiliser la visualisation apportée en transe hypnotique, sans y penser dans le feu de l'action, les performances changent.

Mais ce n'est qu'un début, car pour changer de direction et obtenir un haut niveau il faut faire le ménage dans le subconscient et bâtir une structure dédiée à la performance .

En général les résultats peuvent être obtenus très rapidement, en quelques séances.

Les seules conditions sont la volonté du sportif à concrétiser un but et la confiance en soi

Je veux dire la motivation à améliorer ses performances.

Car comme pour toute intervention hypnotique, le pouvoir est à l'intérieur de l'individu.

L'hypnotiseur n'a qu'un rôle de guide qui éclaire des choix et les révèlent.
L'individu qui utilise l'hypnose est le seul qui décide .

Tout le monde peut faire ce travail sans l'aide d'un hypnothérapeute.

C'est seulement beaucoup plus difficile et plus long car nous ne sommes pas bons juges quand il s'agit de faire un diagnostic objectif à propos de nos propres performances. Aussi l'introspection et la progression ne peuvent être accomplis que guidés par un enseignement et une pratique qui prend un temps certain, et qui peuvent paraître frustrants pour les gens qui décident de pratiquer l'auto hypnose.


Pour apprendre l'auto hypnose, il est beaucoup plus facile de le faire en une séance avec un hypnothérapeute, car il a appris 300 ans d'expérience et de pratique transmise.